François De Wazières et Charlotte Dubost

François De Wazières – Président de W Corporation 

Charlotte Dubost – Dirigeante de Mégara – Berceau Magique

Femmes dirigeantes : “Yes We Can!”

francoisdewazieres
charlotte-dubosc

Date

Vendredi 02 juillet

Heure

10:10

Lieu

Bâtiment des Beaux-Arts, Chalucet

François De Wazières

Ingénieur électronique de formation, François a démarré sa carrière dans le conseil chez Accenture où il a travaillé de 1991 à 1998 (en Europe/Russie et aux Etats-Unis) et s’était spécialisé en conduite du changement.  Il a ensuite rejoint le Groupe L’Oréal où il a travaillé sur des fonctions Ressources Humaines de 1999 à 2016 : DRH Europe de la Division Luxe de L’Oréal, DRH du Mexique et de l’Amérique Centrale, Vice-Président Recrutement et Carrières pour L’Oréal USA, Directeur International du Recrutement du Groupe, et enfin Vice-Président Monde des métiers du Digital et de la Communication.  Depuis mi-2016, François a entamé un nouveau projet de vie, conjuguant conseil, écriture, éducation, et accompagnement de projets (startups, presse, non-profit).
François se définit par sa passion pour les talents (détection et accompagnement), ses valences stratégiques et conceptuelles, son aspiration pour l’international et les différences culturelles et son goût pour la créativité, le changement et son accompagnement.

Charlotte Dubost

Diplômée à 20 ans d’un master en marketing de SKEMA Business School, Charlotte Dubost travaille pendant 7 ans dans de grands groupes de télécoms mobiles internationaux dans le sud de la France. En 2002, une grossesse au repos lui permet de constater une opportunité de création d’entreprise sur le marché des articles pour bébés sur Internet. Elle quitte alors son poste de responsable marketing pour fonder dès septembre 2003 la société Mégara.

conférence

Femmes dirigeantes : “Yes We Can!”

La parité au sein des instances dirigeantes de nos organisations est plus que jamais plébiscitée et nécessaire.  C’est un impératif sociétal, mais aussi aujourd’hui un impératif de réputation, d’évolution de nos modèles, d’engagement des équipes, et de performance économique. 
Nous en sommes pourtant – partout – bien loin et les évolutions interdisent l’optimisme “passif » : il est nécessaire d’agir. 
Nous verrons qu’au-delà des intentions, il est nécessaire d’identifier le poids de nos préjugés, de libérer et stimuler la voix, les énergies, les envies des femmes à entrer dans “les cercles du pouvoir”, pour peu que ces cercles acceptent aussi l’écoute et la remise en question !   
Deux témoignages croisés : une femme dirigeante, un homme acteur de la mixité ; un débat passionné.